L'anorgasmie – Secrets De Geishaa
{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

L'anorgasmie

L'anorgasmie

  • juillet 08, 2020
  • Posté par : Blog
  • 0commentaires


L’anorgasmie c’est le fait pour un individu de ne pas parvenir à atteindre l’orgasme alors que les stimulations sexuelles sont adéquates. Très souvent on qualifie l'anorgasmie comme l’absence totale d’orgasme.

Les personnes ne parvenant pas à atteindre l’orgasme éprouvent tout de même du désir et même du plaisir, mais l'extase ne vient pas et il y a toujours un sentiment d’inaccomplis, ou de frustration durant le rapport. Il ne faut pas confondre ce trouble avec les troubles du désir sexuel, qui se caractérisent par une absence récurrente de désir sexuel (que l’on nomme l'anaphrodisie, ou plus communément, l’absence de libido).

Ce blocage touche plus majoritairement les femmes, mais certains hommes connaissent aussi ce trouble de l’orgasme.

L’anorgasmie peut provoquer une frustration et une souffrance personnelle pour l’individu. Elle peut aussi donner lieu à des soucis conjugaux, à de l’impatience de la part de la personne concernée ou de son/sa partenaire, surtout dans les couples qui présentent un défaut de communication et qui sont peu informés sur la sexualité et les troubles associés à la sexualité.

⚜️L'anorgasmie est dite :

  • Primaire, on dit alors qu’elle est présente depuis toujours.
  • Secondaire, quand elle se déclenche après une période normale (sans raison apparente) ou particulière : trouble du désir, trauma, mauvaise expérience sexuelle, après un événement marquant qu'il soit conscient ou non : séparation, découverte d'infidélité, problèmes professionnels, deuil... douleurs, accouchement, maladie, traitement médicamenteux.
  • Partielle, lorsqu’elle est présente uniquement dans certaines positions ou certaines stimulations (ne pas atteindre l’orgasme lorsque l’on est dans une position en particulier ou que l’on stimule certaines de ces zones érogènes)
  • Circonstancielle, lorsqu’elle ne survient pas uniquement dans certaines circonstances (dans un certain cadre, ou lors du rapport sexuel uniquement…)

⚜️Les causes de l'anorgasmie

🔎 Les causes peuvent être psychologiques :

 

  • La difficulté à lâcher prise, la peur de perte de contrôle, la peur de l’inconnu, de se trouver dans un situation de vulnérabilité ou la peur du jugement…
  • La difficulté à se concentrer sur son propre plaisir, penser à l’autre avant soi et mettre au centre de l’attention la satisfaction de l’autre uniquement.
  • Le manque de confiance en soi ou en l’autre.
  • Ne pas aimer son corps, le malaise face à sa nudité & une pudeur exacerbée…
  • La peur d’explorer son corps, la méconnaissance de son corps et de ses spots de plaisir.
  • L’absence d’éducation sexuelle et la présence de très solides tabous, un contexte éducationnel stricte, rigide et une répression sexuelle. La transmission d’une image sale de la sexualité (et encore plus féminine) et donc du plaisir et de l’orgasme.
  • L’entretien de fausses croyances sexuelle telles que : l’obligation d’apparition de l’orgasme à chaque rapport et uniquement durant le coït.
  • Une gêne survenue suite à une remarque vexante de la part du partenaire.
  • L’obsession et la comparaison aux autres que l’on juge comme étant plus épanouies sexuellement.
  • La présence d’émotions négatives inhibant la monté de l’orgasme… le stress et la dépression…
  • La pensée polluée par des choses qui n’ont rien à voir avec le moment charnel.

🔎 Les causes peuvent être physiques :

  • Un mauvais état des muscles péri-vaginaux (le périnée).
  • La prise de certains médicaments, inhibiteurs de sérotonine, notamment les antidépresseurs,
  • Finir le rapport sexuel avec l’orgasme de son partenaire et ne pas donner d’importance au sien.
  • Une dysfonction sexuelle de la part du partenaire : troubles érectiles, éjaculation précoce…
  • Le manque, l’absence ou la mauvaise stimulation des zones érogènes,
  • L’incompatibilité sexuelle.

Le manque d’envie et d’excitation, le contexte d’une relation insatisfaisante (mauvais climat, manque de communication, problèmes à répétition, perte de confiance en son/sa partenaire, déception, colère…) vont être aussi des facteurs importants d’anorgasmie. Et il vaut mieux ne pas avoir de rapport sexuel en se forçant car cela ne résout rien…

Le mieux est de communiquer et d’être aidé par un.e spécialiste.

Un abus sexuel, survenu dans l'enfance, ou à n’importe quel moment de sa vie, peut aussi avoir un effet dévastateur sur la sexualité et est un des facteurs importants de l’anorgasmie.

⚜️Que faire face à l'anorgasmie ?

Il est important d’apprendre à lâcher prise, pour cela pourquoi pas suivre des formations de relaxations, faire des exercices de respiration, faire de la méditation. Il est également important de se réapproprier son corps, de le toucher et de (re)découvrirses zones génitales par la vue et/ou le touché, connaitre son plaisir, le stimuler seule et transmettre ce qui nous procure du plaisir. On peut intégrer des stimulateurs dans cette réappropriations du corps comme un joujou pour titiller notre clitoris, ou encore un gel stimulant.

Si les causes sont psychologiques (éducation rigide, abus sexuel...), mieux vaut prendre rendez-vous avec un thérapeute psycho-sexologue. Ce type de thérapie permet de découvrir son corps, d'apprendre à ne plus avoir peur de l'orgasme et de trouver les solutions pour vaincre ce problème. Aussi, #Secretsdegeishaa vous proposera très prochainement un accompagnement personnalisé pour amorcer des solutions dans vos problématiques en rapport avec le couple, l'intimité ou la connaissance du corps.

Enfin, il peut être judicieux de formuler une intention, que ce soit pour dédramatiser, que ce soit pour s’aimer, se trouver plus désirable, plus jolie… Faire un travail sur soi pour gagner plus de confiance en soi :

  • Se répéter avec conviction que nous méritons le plaisir, que nous le voulons, se fondre dans le contexte charnel et vider son esprit,
  • Se répéter face à un miroir chaque jour que nous sommes attirante, belle, désirable.
  • Dédramatiser la situation, car ne pas obtenir un orgasme ne veut pas dire être anormal, ce n'est pas une pathologie, cela peut totalement se résoudre avec un profond travail sur soi et une meilleure connaissance de ses envies, de son corps et de sa sensibilité sexuelle...

 

@sens.u.elles pour secretsdegeishaa.com

Laissez un commentaire