Tout savoir sur les MST – Secrets De Geishaa
{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

  • Livraisons en France sous 48h jours ouvrés après traitement de la commande. Livraison en Europe 72h ( colissimo ) livraisons partout dans le monde.
Tout savoir sur les MST

Tout savoir sur les MST

  • février 17, 2021
  • Posté par : Morgane
  • 0commentaires

Entretenir une vie sexuelle exige un haut degré de responsabilité, car en parallèle de tous ses bons côtés, le sexe peut aussi nous apporter des infections plus ou moins graves. Il est donc important de s’assurer de la santé de son partenaire (et de la sienne) avant d’envisager des rapports sexuels sans préservatifs.

Le nombre d’IST (Infections Sexuellement Transmissibles) est en perpétuelle augmentation en France. Les IST sont l’ensemble des bactéries et virus transmis d’une personne à une autre lors d’un rapport sexuel. Les rapports sexuels incluent les rapports par voies génitales, anales et bucco-génitales.

 

QUELLES SONT LES PRINCIPALES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES EXISTANTES ?

 

  • LA CHLAMYDIA

Elle ne provoque pas de symptômes et peut provoquer l’infertilité. L’ensemble des pratiques sexuelles peuvent transmettre la Chlamydia : pénétration, fellation, cunnilingus, anulingus, caresses sexuelles…

 

  • LA BLENNORRAGIE

Elle provoque des écoulements du vagin ou du pénis ainsi qu’une sensation de brûlure lorsque l’on urine. L’ensemble des pratiques sexuelles peuvent transmettre la Blennorragie : pénétration, fellation, cunnilingus, anulingus, caresses sexuelles…

 

  • L’HEPATITE B

Il n’existe aucun traitement pour l’hépatite B si ce n'est le vaccin de prévention. Les symptômes sont les suivants: fièvre, nausées, douleurs musculaires et un changement de couleur de l’urine, des selles et de la peau. Cependant les symptômes ne sont pas toujours présents. L’hépatite B peut se transmettre par pénétration et pratiques bucco-génitales.

 

  • LE PAPILLOMAVIRUS

Ce virus serait une des causes à l’origine du développement du cancer du col de l’utérus. Le papillomavirus peut également développer d’autres types de cancer comme le cancer de la gorge suite à des pratiques bucco-génitales. Les symptômes provoqués sont l’apparition de verrue génitales. L’ensemble des pratiques sexuelles peuvent transmettre le papillomavirus : pénétration, fellation, cunnilingus, anulingus, caresses sexuelles…

 

  • LE SIDA

Il s’agit du nom de la maladie provoquée par le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine). Ce virus s’attaque à notre système immunitaire et le fragilise de sorte à ce que celui-ci ne puisse plus agir pour protéger notre corps des bactéries et infections, alors qu’en temps normal le corps les combat naturellement. Dans le cas d'une personne atteinte du sida, il n’en est plus capable et ces bactéries peuvent alors provoquer des maladies beaucoup plus graves. Le VIH peut se transmettre par pénétration et par fellation.

 

  • LES MYCOSES & INFECTIONS URINAIRES

Contrairement aux autres infections, les mycoses et infections urinaires peuvent provenir d’un simple déséquilibre de la flore. Ce sont des infections bénignes et 3 femmes sur 4 en a au moins une au cours de sa vie. Elles peuvent apparaitre à la suite d’un rapport sexuel mais ne se transmettent pas sexuellement.

 

  • LES CONDYLOMES (VERRUES GENITALES)

Ces infections sont provoquées par le papillomavirus. Ce sont des petites verrues qui se forment au niveau génital (vulve, pénis, anus…). Les Condylomes se transmettent par contact sexuel mais peuvent aussi se transmettre par simple contact peau à peau.

 

  • LA SYPHILIS

Elle provoque dans un premier temps des petites plaies, puis par la suite des boutons sur le corps. La syphilis augmente le risque d’infection par le VIH. L’ensemble des pratiques sexuelles peuvent transmettre la syphilis : pénétration, fellation, cunnilingus, anulingus, caresses sexuelles…

 

  • L’HERPES GENITAL

Bouton sur les zones génitales / anus… Uriner devient alors douloureux, des plaies se forment en étant remplies de liquide.

 

COMMENT SE PROTEGER ?

Il est indispensable de se protéger de tous risques liés aux éventuelles Infections Sexuellement Transmissibles par le biais du préservatif, et ce, tant qu’aucun dépistage n’a été fait.

 

OU FAIRE SON DEPISTAGE ?

Il est possible de se faire dépister dans un laboratoire d’analyses médicales. Ces dépistages sont remboursés sous ordonnance (le bon réflexe à avoir avant d’entamer sa nouvelle vie sexuelle). Mais vous pouvez aussi faire votre dépistage gratuitement et en tout anonymat dans les centres gratuits (d’information, de dépistage et de diagnostic CEGIDD). Vous pouvez trouver celui qui se trouve à proximité de chez vous sur Internet. Le dépistage se fait rapidement, les résultats sont prêts en 3 à 5 jours.

 

Les associations font également des dépistages gratuitement et anonymement notamment pour le VIH de l’hépatite C. Enfin, il existe des autotests, ceux-ci sont disponibles gratuitement dans les CEGIDD et associations mais également en vente dans les pharmacies.

 

Rédigé par @Sens.u.elles  pour @Secrets_de_geishaa

Laissez un commentaire