La pleine conscience sexuelle. – Secrets De Geishaa
{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

  • Livraisons en France sous 48h jours ouvrés après traitement de la commande. Livraison en Europe 72h ( colissimo ) livraisons partout dans le monde.
La pleine conscience sexuelle.

La pleine conscience sexuelle.

  • avril 07, 2021
  • Posté par : Blog
  • 0commentaires

Dans un précédent article nous parlions du Slow Sex, dans ce nouvel article nous parlerons d’un indispensable pour pratiquer le Slow Sex et que permet le Slow Sex : la pleine conscience sexuelle.

Au moment du rapport sexuel, tu as peut-être le sentiment de ne pas vraiment être pleinement présente, tu as l’impression que ton cerveau 🧠 s’en va pendant que ton corps consomme le rapport.

Tu peux te surprendre à penser aux courses, au ménage, aux enfants, ton esprit divague et tu n’es même pas maître de tes pensées.

Parfois tes pensées sont au rapport sexuel, mais pas aussi en accord avec ton corps, tu vas plutôt être à la recherche du plaisir, à la recherche de ce que tu ressens, à la recherche d’une explosion de sentiments et d’orgasme.

Ton but c’est donc de reprendre possession de ton corps et d’arriver à ressentir tout ce qui se passe en pleine conscience 🧘‍♀️.

 

Alors en pratique comment ça se passe ?

Ne penser qu’à l’instant présent, capter, ressentir chaque frottement, chaque effleurement, chaque humidification.

Chaque baiser qui se pose, parcellant le corps. Sentir la texture des lèvres qui se posent à même la peau. Prendre conscience et ressentir pleinement son excitation. Ralentir pour mieux percevoir les sensations.

Chaque détail compte dans la pleine conscience de la sexualité, il s’agit d’observer l’action, d’observer ce qui est ressentie et transmit à l’instant présent.
J’observe chaque frissons, chaque sensation de chaud, de froid, chaque sueur, chaque point culminant de plaisir.

Comprendre, apprendre, communiquer et transmettre.

S’approprier l’instant et être pleinement présente au moment de l’ancrage, observer son sexe, s’imaginer et vivre la sensation de l’entrée en soi. Et le moment venu, l’accueil de toute la sensation et de toute l’émotion.

Ressentir la manière dont on se remplie de sa moitié, doucement, intensément, il entre et il s’ancre. Il avance et prend sa place.

Appropries-toi pleinement ce moment où vos deux corps ne font plus qu’un.

Ne faire plus « qu’un », cette expression est vraie, elle est concrète, elle se matérialise par ce moment pur et sacré d’intimité que tu vis.

Ainsi, pour vivre cette pleine conscience sexuelle, tu dois ressentir au plus profond, chaque pénétration, chaque caresse, chaque sensation plaisante, en te la dessinant mentalement, en te l’imaginant et en te focalisant dessus au maximum.

Lorsque tu ressens une sensation, il faut non seulement l’imprégner, mais surtout se la communiquer à soi.

As-tu remarqué, lorsque ton esprit vagabonde vers une pensée qui ne se prête totalement pas à l’instant charnelle, il te suffira juste de te dire « Je suis entrain de faire l’amour » et de regarder, ressentir et comprendre précisément ce qu’il se passe, pour à nouveau ressentir du plaisir.

« Il est entrain de poser sa langue sur mon clitoris »,
« Il est entrain d’effectuer des mouvements circulaires »
« Il est entrain de me pénétrer, qu’est-ce que je ressens, sa verge aller doucement profondément en moi... »

Ressentons son sexe, à l’intérieur de nous-mêmes. Nous ne pourrons jamais être plus proche qu’à cet instant. C’est d’en prendre conscience qui nous rapprochera davantage...

La pleine conscience c’est de ne penser à rien d’autre que le bonheur qui nous envahis au moment présent, le plaisir éprouvé, transmis, absorbé par l’esprit. L’injection d’une dose de bonheur en soi.

 

Puis vient la communication :

Grâce à cette pleine conscience, nous sommes plus enclin à capter nos sensations et à les transmettre.

Libérons notre ressentie oralement...

• Les sons du plaisirs : les gémissements,
• Les mots qui communiquent ce que l’on éprouve : "j’aime quand tu fais ça", "je me sens si bien", "je suis submergée de plaisir".
• Les mots qui communiquent ce que l’on souhaite : "Ne t’arrête pas", "plus lentement", "plus fort", "c’est parfait" !
• Les mots qui valorisent : "Tu es parfait", "tu fais ça tellement bien", "j’aime tout de toi"...
• Les je t’aime...

Faire l’amour est un récit dont tu es le personnage principal...

Tu dois pour cela te replacer au centre de ton attention, penser à ce que tu ressens avant ce que tu peux être amené à faire ressentir à l’autre, avant ce que tu fais, ou avant ton apparence.

➡️ Se poser trop de questions sur ce que l’autre ressent nous fait perdre de vue notre propre ressenti. En offrant une attention trop importante et surtout exclusive à la satisfaction de notre partenaire, nous perdons la connexion que nous établissons avec notre corps et notre intérieur. On se retrouve donc davantage à penser qu’à profiter.

↪️ Cela peut être nocif pour l’épanouissement sexuel de chacun puisque ne penser qu’à l’autre nous empêche de nous focaliser sur soi. Or, sans écoute de soi, nous peinerons toujours à trouver du plaisir et le plaisir vient en premier lieu de nous-mêmes ! Notre partenaire n’en est pas l’unique responsable, nous sommes en premier lieux responsable de notre plaisir.

➡️ Nous accueillons ce plaisir quand nous décidons d’être attentives(et attentifs) à nos sensations, en prenant conscience de tout ce qu’il se passe à l’intérieur de nous-mêmes :

• Ce qu’il se passe au niveau de notre sexe, de notre poitrine,
• La cadence de notre respiration,
• Le souffle chaud,
• Les mouvements qui s’exercent sur nous et en nous.

Notre plaisir est, avant d’être à la portée de notre partenaire, entièrement à notre portée à nous.

Et ainsi lorsque nous nous laissons guider par notre propre ressentie, nous laissons notre corps s’exprimer, notre plaisir surgir et bien entendu, il en devient on ne peut plus facile de guider son partenaire vers la bonne direction de notre jouissance...

 

Ressentir pleinement les choses, pas si évident...

Pour certaines personnes, cela peut paraître compliqué de se concentrer pleinement sur son ressenti lorsqu’on en a pas pris l’habitude.

Si cela te paraît difficile, tu peux commencer par essayer de repérer un endroit en particulier dans ton corps, qui te procure une sensation vraiment agréable, puis, tu reste concentrée dessus en focalisant toute ton attention sur tout ce qui se passe de bon à ce niveau.

Et dans ton quotidien, en dehors du sexe, tu peux te focaliser sur ce que tu ressens lorsque que tu marche pieds-nus, amuse-toi à ressentir le sol sous tes pieds et encore plus agréable en été le sable chaud sur la plage !

🔺Mais si ce que l’on ressent c’est de la douleur ?

Le sexe en pleine conscience, c’est aussi avoir conscience de ce que l’on ressent de négatif et ne plus être dans le déni ou pire dans l’inhibition de son ressenti.

Lorsque que l’on ressent quelque chose de dérangeant, une gêne, une douleur, l’erreur serait de ne rien dire parce que l’on a peur de « ne pas être normale » ou par peur de couper l’élan de son partenaire.

Au contraire, ne pas dire c’est refouler son ressenti, ignorer ce que notre corps nous délivre comme message et donc c’est manquer de bienveillance à son égard.

Il est important de savoir communiquer son ressenti même quand celui-ci n’est pas agréable, pour s’adapter à la situation. Le sexe n’est pas sensé être un moment difficile à vivre, dès lors qu’on sent que ça va pas, il est important de ne pas refouler son ressenti et agir pour le bien de son corps.

Être dans le déni de cela c’est imprégner psychologiquement une mauvaise image du sexe, une image de douleur, de gêne, un ressenti désagréable et angoissant.

Donc...

🔹 On communique et on s’adapte.
🔹 On consulte si les douleurs sont persistantes.

Les astuce Secrets de Geishaa pour du sexe en pleine conscience :

• Capter les sensations de plaisir lors d’une stimulation du clitoris par la langue, les doigts et en y ajoutant une touche de chaleur grâce au baume clitoridien.
• Varier les sensations lors de la pénétration grâce au gel d’excitation à effet chauffant et vibrant. 
• S’imaginer l’ancrage interne et le ressentir tout en ayant les yeux bandés et les mains liées... 
• Jouer avec le clitoris, en le stimulant par les vibrations et l’effet de succion du Midnight Quiver
• Travailler son périnée pour ressentir plus de plaisir lors de la pénétration ou jouer sur l’effet éphémère d’un produit raffermissant

 
@sens.u.elles pour secretsdegeishaa.com

Laissez un commentaire