{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

Grossesse & accouchement : qu'en est-il de notre sexualité ?

Grossesse & accouchement : qu'en est-il de notre sexualité ?

  • janvier 22, 2020
  • Posté par : Blog
  • 0commentaires

 

Il en est des questions que l’on pourrait se poser lors de l’annonce de cet heureux événement : qu’en adviendra-t-il de notre vie sexuelle ?

Celle-ci changera évidemment car qui dit nouvel événement dit nouvelle vie, dit changement au niveau physique, psychologique, mais aussi au niveau hormonal !

 

Alors comment aborder la sexualité durant la grossesse ?

Dans un premier temps, il faut savoir qu’une grossesse n’empêche absolument pas la vie sexuelle des futurs parents. Bien au contraire, à chaque phase de la grossesse la sexualité va pouvoir jouer un rôle important.

En effet, elle va permettre de dégager ces douces hormones qui nous rendent plus détendues, plus confiantes et vont créer l’attachement entre les partenaires... mais également, ces hormones joueront sur la libido, certaines femmes auront un désir sexuel fort présent, d’autres au contraire subiront des chutes de libido. Aussi la libido peut changer en intensité, augmenter et diminuer. Il n’y a pas de généralité sur ce cas et aucune situation n’est anormale.

Sensations pouvant être rencontrées durant ces 9 mois :

Dégoût de la sexualité et du sujet, absence totale d’envie, envies accrus, pulsions, envie de sauter sur notre partenaire…

 

Il faut savoir qu’il n’est pas rare de ressentir des chutes fortes de libido, notamment lors du premier trimestre, en effet, entre les nausées, les vomissements et la fatigue, le corps n’est pas très favorable à l’érotisme et ce n’est en aucun cas dramatique de diminuer les rapports si vous en ressentez le besoin. Il est essentiel d’en parler avec votre partenaire, de communiquer.

 

Quant aux sensations durant le moment intime, elles peuvent paraître plus intenses pour certaines femmes durant la grossesse, l’orgasme sera parfois décuplé pour les plus veinardes et plus étonnant encore, certaines femmes témoignent du fait qu’elles ont expérimenté leur tout premier orgasme lorsqu’elles étaient enceinte !

 

Peu importe la situation dans laquelle on se trouve, il est important de s’écouter et d’accepter le langage et les envies naturelles de notre corps, de comprendre notre corps. Le corps féminin par nature est bien plus sensible aux variations hormonales, ainsi lors d’une phase aussi impactante que la grossesse, il est totalement normal qu’elles puissent surréagir. À nous alors de prendre le temps d’en discuter avec notre partenaire, lire des articles ensemble, se documenter pour être informés ensemble de ce qui se passe dans ce corps plein de force.

 

Si l’un des membres du couple ressent une réticence quelconque discutez-en, ne restez pas sur des non-dits. Parfois la discussion peut amorcer une solution et vous faire venir à bout des incompréhensions et parfois notre partenaire saura trouver les mots justes pour rassurer et apporter son soutien.



Il arrive que femmes comme hommes aient des doutes, des peurs concernant les dangers des rapports sur la grossesse.



Alors non seulement, les relations sexuelles durant la grossesse ne constituent aucun danger, mais en plus, comme nous l’avons vu, elles apportent beaucoup de choses positives.

Elles permettent de développer la complicité des futurs parents, les rapports délivrent une boule magique d’énergies positives (hormones, libérations du stress, prise de plaisir, échange, partage...).

Aussi, il n’y aucune crainte à avoir pour bébé puisqu’il est convenablement protégé dans son placenta. Pour couronner le tout, bébé ressentira le bonheur de sa maman, ce sont donc que de bonnes ondes qui lui sont directement transmises !


Pour finir, les rapports sexuels en fin de grossesse vont considérablement faciliter le travail puisque les contractions émises par l’orgasme peuvent aider bébé à sortir le bout de son nez ! Voilà donc comment lier l’utile à l’agréable. Preuve encore une fois que la sexualité n’est que positive pour le bien de tous et même de ce nouveau petit bout qui aura hâte de vous voir.

 

Cependant, il peut-être bien d’avoir en tête quelques précautions :

  • Ne pas passer sous silence les petits signaux d’alerte que peut transmettre notre corps (douleur, contractions utérines…) toujours consulter en cas de doute.
  • Si le placenta recouvre le col il y a un risque de fissure et de saignement.
  • Si la poche des eaux est fissurée, les rapports sexuels peuvent provoquer des infections. Il faut donc être très prudents.

 

Les différentes positions adaptées à la grossesse :

Le but c’est d’avoir comme priorité son bien-être, son confort. Optez pour toutes les positions que vous souhaitez, en priorisant celles qui ne compressent pas votre ventre : vous avez pour cela la position Andromaque (madame assise sur monsieur), la position de la cuillère (madame allongée sur le côté monsieur allongé derrière elle) mais également la levrette (madame à quatre pâtes, monsieur derrière) ! Vous pouvez même vous amuser en faisant cela couchés sur une table, bref il est encore possible de faire les fous même avec un gros bidou !

 

Le rapport au corps après l’accouchement :

 

L’heureux événement que vous attendiez vient de pointer le bout de son nez, vous êtes des parents comblés, mais voilà, de votre côté, chute d’hormones, transformation de votre corps… Il se peut que vous n’acceptiez pas ce que vous êtes devenue. C’est normal, c’est une transition qui peut paraître assez brutale de prime abord, le corps change et ce n’est pas évident de s’en accommoder.

Nous vous recommandons de penser à vous, de continuer à vous chouchouter, il est important de prendre soin de soi pour garder le moral et pouvoir s’occuper de bébé au mieux. Pour cela, relayez les soins bébés avec monsieur. Prenez du temps pour vous faire jolie, c’est important que vous vous trouviez belle mais aussi que vous acceptiez les marques du temps joliment imprégnés sur votre corps. Vous pouvez vous mettre en valeur aussi avec de la lingerie, notamment pour reprendre confiance en vous lors de la reprise des rapports. Le bodystocking est une lingerie qui saura mettre en valeur vos atouts, galber votre silhouette et s’adapte à toutes les morphologies.

 

Mais aussi la période après l’accouchement c’est une période de fatigue et de stress, forte en émotions. On découvre son bébé, on se découvre dans notre nouveau rôle de maman, ça peut être un moment plein d’appréhension, de questionnements.

 

La fatigue peut prendre le dessus, le stress, tout ça n’ira pas en faveur de votre libido bien évidemment. Aussi l’épisode de l’accouchement n’est pas anodin, le corps a subi et il réclame du repos, que vous ayez accouché par césarienne ou par voie basse. Dans les deux cas vous avez un temps où il vous sera nécessaire de vous reposer pour bien cicatriser, notamment si vous avez subi une épisiotomie.

 

Les sensations après l’accouchement peuvent paraître différentes, avec moins d’intensité, l’accouchement pourra en effet détendre votre périnée, celui-ci peut manquer en tonicité et donc faire perdre en sensation. Pour cela nous vous recommandons de travailler votre périnée, nous vous en parlions dans un autre article « Entretenir son périnée : Accroître les plaisirs & stopper les fuites urinaires ».

 

Lorsque vous vous sentirez prêts à rentamer votre vie sexuelle, pour vous aider à vous détendre, nous vous recommandons la tisane de Secrets de Geisha, elle a la particularité de nettoyer l’utérus, d’atténuer les douleurs post-accouchement, elle purifie le corps de la femme, ainsi elle est parfaite après l’accouchement et vous aidera à rebooster votre libido.

 

 

 

@sens.u.elles pour secretsdegeishaa.com

Il en est des questions que l’on pourrait se poser lors de l’annonce de cet heureux événement : qu’en adviendra-t-il de notre vie sexuelle ?

Celle-ci changera évidemment car qui dit nouvel événement dit nouvelle vie, dit changement au niveau physique, psychologique, mais aussi au niveau hormonal !

Laissez un commentaire