Tout savoir et comprendre sur le pénis – Secrets De Geishaa
{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

  • Livraisons en France sous 48h jours ouvrés après traitement de la commande. Livraison en Europe 72h ( colissimo ) livraisons partout dans le monde.
Tout savoir et comprendre sur le pénis

Tout savoir et comprendre sur le pénis

  • janvier 13, 2021
  • Posté par : Morgane
  • 0commentaires

CONSTITUTION DU PENIS

Le pénis, également appelé verge, est l’appareil reproducteur et urinaire que l’on retrouve chez les hommes. 


De la même manière qu’il existe différentes formes de vulves et différentes formes de lèvres en ce qui concerne l'appareil génital des femmes, il existe différentes formes de pénis comme le pénis circoncis, le pénis crayon, le pénis champignon, le pénis banane ou encore le pénis courbé. 


  • Pénis Circoncis: Le prépuce est un repli de peau qui recouvre et protège le gland. Il peut être indiqué de l'enlever dans plusieurs circonstances : rétrécissement du prépuce empêchant de décalotter appelé phimosis : ce phimosis est soit d'origine congénitale soit cicatriciel.
  • Pénis Crayon: Le pénis crayon est uniforme dans sa longueur, il dispose d’un gland étroit et pointu. Il s’adapte à n’importe quelle position et permet une pénétration agréable, douce et sans douleurs. 
  • Pénis Champignon: Le pénis champignon est constitué d’un gland un peu plus gros que le reste de son corps permettant ainsi une pénétration délicate.
  • Pénis Banane: Le pénis banane est globalement uniforme, il possède tout de même un gland et une base légèrement plus fine que le corps du pénis.
  • Pénis courbé: Le pénis courbé, comme son nom l’indique, est légèrement courbé mais attention tout de même parce que l’inclinaison peut parfois constituer une gêne pour les deux partenaires. Cette courbure est due au ligament suspenseur qui maintient le pénis au bassin, qui, étiré, fait qu’il est  suspendu un peu vers le haut.

Il existe également différentes formes de testicules et tout cela est complètement normal. En effet, nous sommes constitués, anatomiquement de la même façon mais pour autant, nous ne sommes pas tous identiques ou symétriques, il est donc normal d’avoir des différences et heureusement. 


Le pénis est constitué de trois parties distinctes : 

    • Gland : Le gland est l’extrémité du pénis sur laquelle se trouve le méat urétral qui correspond à l’ouverture de l’urètre, le conduit urinaire. Le gland est ensuite constitué de peau appelée prépuce qu’il est possible d’enlever par l’intervention d’une chirurgie. La peau du gland est quant à elle très fine et très innervée ce qui la rend particulièrement sensible lors de la stimulation sexuelle. Il y a ensuite le frein qui relie le prépuce à la base du gland par un amas de peau puis pour terminer, à la base du gland, se dessine un relief circulaire, c’est la couronne du gland qui délimite en dessous le sillon balano-préputial.
    • Corps : Le corps est formé de tissu érectile qui contient de nombreux vaisseaux sanguins. On y retrouve trois régions : le corps spongieux qui entoure l’urètre, et les deux corps caverneux sur le dessus du pénis. Ces corps caverneux sont entourés par une enveloppe élastique permettant ainsi l’allongement du pénis et l’augmentation du volume en cas d’érection.  
    • Racine : La racine constitue la base du pénis qui est située à l’intérieur du bassin.

Contrairement aux pénis des animaux qui sont constitués d’os favorisant ainsi la pénétration, le pénis des hommes est constitué de corps caverneux qui en cas d’excitation / vont se remplir de sang permettant ainsi la rigidité du pénis et donc la pénétration. 


FONCTIONS DU PENIS

Le pénis permet d’uriner mais également de se reproduire. Il va d’abord être en érection, favorisant ainsi la pénétration jusqu’à l’éjaculation, expulsion d’un liquide biologique constitué de sperme et de liquide séminal permettant ainsi la reproduction. 


DIFFÉRENCE ENTRE CLITORIS ET PENIS

Le clitoris et le pénis sont deux organes similaires. En effet, hormis le fait que le pénis soit essentiellement externe et que le clitoris soit essentiellement interne, ils sont tous  deux constitués d’un gland et de corps caverneux, ainsi le pénis comme le clitoris vont se gorger de sang, s’agrandir et se gonfler lors d’une érection. Mais ce ne sont pas leurs seuls points de similitudes puisqu’on y retrouve également le bulbe et la racine. 

 

 

DYSFONCTIONNEMENT DU PENIS 

Il arrive parfois que le pénis ne puisse pas se mettre en érection. La cause sera alors soi psychologique, au même titre que certains dysfonctionnements féminins, soi physiologique due au périnée par exemple. Néanmoins, si cela devient récurrent il vaudrait mieux aller consulter votre médecin qui sera plus à même de vous éclairer sur le dysfonctionnement érectile dont vous êtes victime. 


  • Ejaculation Précoce : L’homme va éjaculer très rapidement de façon systématique et incontrôlée dès le début de la pénétration, voire même avant d’avoir eu le temps de pénétrer son ou sa partenaire.
  • Ejaculation Retardée : L’homme va avoir énormément de mal à éjaculer et va avoir besoin de beaucoup de temps. Parfois même, il arrive que l’homme n’arrive pas à éjaculer.
  • Baisse de Désir : Une baisse de désir temporaire peut toucher les hommes comme les femmes et nombreux sont les facteurs concernant cette problématique. Néanmoins, si cette baisse de désir était amenée à durer dans le temps, il vaudrait mieux consulter votre médecin pour essayer de comprendre d’où vient réellement le problème.

Toutefois, tous les hommes sont susceptibles au cours de leur vie de connaitre un jour ou l’autre un problème ou dysfonctionnement érectile. En effet, les problèmes de santé de façon générale, certains traitements médicamenteux pour certaines problématiques, le tabac, l’alcool, les drogues, le stress, la dépression, l’anxiété,  vont avoir des effets parfois néfastes sur l’érection elle-même ou dans certains cas directement sur le désir.  

 

MALADIES DU PENIS

      • Cancer : Le cancer du pénis est une maladie assez rare qui survient le plus souvent chez l’homme âgé de 60 ans environ. Ce cancer est souvent dû à un manque d’hygiène ou à une infection transmise en amont.
      • Balanite :  La balanite est une inflammation du gland. Elle est d'origine infectieuse dans la plupart des cas, mais peut aussi être allergique. Lorsque l'inflammation touche également le prépuce, on parle de balanoposthite. Cette pathologie est souvent due à une hygiène intime insuffisante ou, au contraire, excessive.
      • IST : Le pénis peut être victime d'infections sexuellement transmissibles (IST), comme les verrues génitales. Ce sont des lésions bénignes, contagieuses et récidivantes. Un herpès génital peut aussi apparaître sur la verge.
      • Lapeyronie : La Lapeyronie est une déformation du pénis ( courbature de la verge ) associée à des douleurs ou des gênes lors de l’érection, c'est une maladie qui touche entre 3 à 9% des hommes et peu apparaître à la vingtaine. Les causes de cette maladie restent encore méconnues.

 

  • Phimosis : Le phimosis se traduit par l’impossibilité de retrousser entièrement la peau du pénis au-delà du sillon balanopréputial. Même s’il n'entraîne pas de symptôme particulier, il peut provoquer une inflammation locale et si l’on force le décalottage, la peau pourrait rester bloquée, ce qui provoquerait à terme de vives douleurs accompagnées d’un gonflement.
  • Fracture du pénis : La fracture du pénis correspond à la rupture des corps caverneux. Dans la plupart des cas cela se produit au cours des rapports sexuels. Un bruit tel un craquement se fait retentir puis une vive douleur fait son apparition. Du sang se propage ensuite sous les tissus du pénis allant jusqu’à provoquer un hématome. 

EXAMENS DU PENIS

Selon la problématique, différents examens médicaux peuvent être demandés. 

Dans un premier temps, l’examen du patient sera effectué. Cet examen consiste à aller consulter votre médecin qui va procéder étape par étape. En effet, il vous posera un certain nombre de questions avant de terminer par un examen clinique. Cet examen va pouvoir donner un premier aperçu du type de problématique vous concernant. 

Selon le dysfonctionnement observé, votre médecin vous proposera d’autres examens médicaux comme une biopsie, une échographie, une IRM, un écho doppler ou encore un examen de laboratoire afin de procéder ensuite au traitement le plus adapté.



CONSEILS #SECRETSDEGEISHAA

Avoir une activité sportive et avoir une bonne hygiène de vie de façon générale est bon pour vous, pour votre santé, pour votre corps mais également pour votre pénis. En revanche, une longue période de stress ce n’est bon en rien pour personne.

En cas de situations stressantes ou de petites problématiques liées à l'érection, n’hésitez pas à compléter votre hygiène de vie avec des compléments alimentaires comme “Erectab” ou “XL Power” mais également avec des anneaux péniens qui feront une sorte de contraction autour du pénis, ce qui aidera à prolonger l'érection.

 

Laissez un commentaire