{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

  • Livraison gratuite à partir de 80€ d'achat sur tout le site
Tout savoir sur l'importance de Materner nos Seins

Tout savoir sur l'importance de Materner nos Seins

  • septembre 23, 2020
  • Posté par : Morgane
  • 0commentaires

« Les seins sont constitués d'une glande mammaire, de tissu conjonctif et de tissu graisseux. C'est ce tissu graisseux qui leur donne forme et volume. Recouverts par la peau, ils arborent en leur centre une région pigmentée appelée aréole mammaire qui elle-même entoure le mamelon (orifice d'éjection du lait). »

 

Les femmes sont les seuls être vivants à avoir une poitrine si imposantes. En effet, lorsqu’on observe toutes sortes d’animaux et plus particulièrement les femelles, elles n’ont pas de poitrines si proéminentes sauf si elles allaitent alors que les femmes n’ont quant à elles pas besoin d’être enceinte ou d’allaiter pour avoir une telle poitrine.

 

Mais la poitrine peut avoir plusieurs fonctions, cela peut être une zone érogène et favoriser le plaisir lors des rapports sexuels mais elle permet également d’allaiter et de donner tous les nutriments nécessaires au bon développement d’un nouveau-né.

 

Une poitrine est alors tout aussi importante, si ce n’est plus, que n’importe quelle partie de notre corps. Il faut ainsi en prendre soin mais il faut également apprendre à se toucher et à se palper. Non seulement parce qu’elle peut être, à elle toute seule, une zone très érogène mais également parce qu’en prenant l’habitude de vous palper vous saurez détecter les anomalies telles que les cancers du sein.

 

D’une femme à l’autre la poitrine peut avoir une forme ou une taille différente et il se peut même qu’un de nos seins soit plus imposant que l’autre mais cette asymétrie s’observe sur quasiment l’ensemble et notre corps.

 

 

LES SEINS… UNE ZONE PARTICULIEREMENT EROGENE !

 

Exactement de la même manière qu’un gland (de Pénis ou de Clitoris) le sein peut se gorger de sang s’il est correctement stimuler. Il va donc se contracter. Le mamelon quant à lui va se durcir au fur et a mesure que le sein se gorge de sang.

 

Toutes les femmes n’apprécient pas les caresses mais dès lors qu’une femme est réceptive, on observe que le mamelon du sein se met en érection.

 

La poitrine de façon générale peut donc être une zone très érogène. Bien entendu, comme tout ce qui concerne la sexualité, il y a la notion de consentement à respecter mais il y a aussi la notion de ce qu’on apprécie ou non qui compte tout autant. En ce qui concerne les caresses en elles même, il n’y a pas de meilleure façon qu’une autre de les exécuter, seule la communication pourra vous guider dans ce que vous ou votre partenaire appréciez ou non. Attention tout de même car une femme qui a des frissons de plaisir ou des frissons de froid aura la même réaction mais pas les mêmes attentes…

 

UNE POITRINE CA SE PALPE POUR VERIFIER QU’IL N’Y AI PAS D’ANOMALIE..

 

 

 

LES ANOMALIES QUE NOUS POUVONS DETECTER…

 

  • Une variation de la taille et de la forme de l'un de vos seins ;
  • Une boule palpable ;
  • Une rétractation de la peau (du sein ou du mamelon) ;
  • Un épaississement de la peau ;
  • Une rougeur ou des veines apparentes ;
  • Un écoulement au niveau d'une mamelon ;
  • Toute anomalie d'apparition récente.

Si vous observer l’une de ces anomalies, on vous conseille de consulter votre gynécologue ou votre généraliste qui pourra vous rassurer ou vous prescrire des examens complémentaires à réaliser.

 

LES EXAMENS QUI PEUVENT ÊTRE REALISES…

 

  • La Mammographie : Radiographie des seins réalisée à l’aide des Rayons X par une radiologue pour visualiser l’intérieur des seins.
  • L’Echographie mammaire : Echographie des seins réalisée à l’aide d’Ultrasons pour visualiser l’intérieur des seins et compléter la mammographie.
  • L’IRM mammaire : IRM des seins réalisée entre le 8ème et 12ème jour du cycle afin d’apporter des informations complémentaires à l’échographie mammaire ou a la mammographie. Elle est généralement réalisées en cas d’anomalie afin de déterminer si celles-ci est bénigne ou non, en cas de doute, en cas de biopsie afin de la guider au mieux ou encore en cas de chimiothérapie ou pour surveiller l’état des implants mammaires si jamais il y a eu recours à la chirurgie.
  • La Biopsie : Biopsie réalisé pour analyser au microscope les cellules du seins afin de déterminer si l’anomalie détecter lors des précédents examens est cancéreuse ou non. Il existe plusieurs types de biopsie en fonction de la ou se trouve l’anomalie.

 

3 TYPES DE MALADIES ET AFFECTIONS…

 

  • Les Cancers du sein : Tumeur maligne qui touche la glande mammaire.
  • Les Tumeurs non cancéreuses : Les mastopathies non cancéreuses, mastose, adénose, adénome, fibrome, adénofibrome, dystrophie fibreuse, kyste, dysplasie fibro-kystique, hyperplasie bénigne...
  • La Mastodynie : Douleur localisée au niveau du sein. Elle peut se manifester par lancement, brûlures ou crampes…

 

L’EXAMEN GYNECOLOGIQUE…

 

En dehors de ces inquiétudes qui peuvent vous mener à consulter votre médecin généraliste ou votre gynécologue, il est recommandé de consulter, une fois par an dès l’âge de 20ans, votre médecin qu’il soit gynécologue ou non afin de faire un bilan annuel.

 

La première fois que vous allez consulter un gynécologue, il ne vous fera pas spécifiquement d’examen gynécologique. Il vous posera des questions sur votre personne, vos habitudes ainsi que sur votre éventuelle contraception afin de constituer votre dossier médicale.

 

En revanche, les fois d’après, il peut vous demander de vous déshabiller (intégralement ou pas selon l’examen réalisé) afin de procéder à un toucher vaginal, à un frottis ou encore à un touché mammaire.

 

Si votre médecin présente une quelconque inquiétude alors il n’hésitera pas à vous demander de réaliser des examens complémentaires comme ceux sites un peu plus haut dans cet article.

 

Si vous êtes mal à l’aise, il ne faut pas hésiter à en faire part à votre médecin ou encore à votre entourage. Votre médecin est la pour vous rassurer et non pour vous traumatiser. De plus, votre médecin doit toujours vous ausculter avec prévenance et consentement. Vous avez le droit d’emmètre une opposition si vous vous ne sentez pas à l’aise avec votre médecin.

 

 

CONSEIL @SECRETSDEGEISHAA

 

  • Prenez soin de vous palper au moins une fois par semaine.
  • Prenez soin d’appliquer une crème suffisamment riche (avec une composition adéquate) pour hydrater et nourrir votre peau.
  • Consulter votre médecin au moins une fois par an en vue de réaliser une bilan annuel.

 

Rédigé par @Ingredientsdebonheur pour @Secretsdegeishaa

Laissez un commentaire