{{amount_with_comma_separator}}€ EUR

Votre panier

Les Différents Troubles Sexuels Féminins

Les Différents Troubles Sexuels Féminins

  • août 24, 2020
  • Posté par : Blog
  • 0commentaires

 Combien de femmes souffrent en silence par pudeur ou par peur de ne pas comprises par un spécialiste ou même par son ou sa partenaire ? Beaucoup trop ! C'est pourquoi @secretsdegeishaa, de part cet article, a décidé d'ouvrir le dialogue sur cette thématique en présentant les principaux troubles sexuels féminin et les solutions pour y remédier ou les apaisés.

Nous allons donc vous parler du syndrome d’excitation génitale persistante, des troubles de l'orgasme, du vaginisme et des dyspareunies mais aussi de la muqueuse irritable, de la sécheresse vaginale, de l'atrophie vulvo-vaginale et enfin du lichen scléreux et du Syndrome de Sjoergren (Sjeu-Geunne)

 

SYNDROME D'EXCITATION GENITALE PERSISTANTE

"Le syndrome d’excitation génitale persistant consiste en une excitation physique excessive (génitale) non désirée souvent spontané, qui implique un afflux sanguin vers les organes génitaux et une augmentation des sécrétions vaginales, sans aucun attrait pour l’activité sexuelle. (Ne pas confondre avec l’hypersexualité)

Ce trouble est reconnu que depuis 2001 que le syndrome d’excitation sexuelle persistante a été officiellement décrit, par deux sexologues américains (Leiblum et Nathan). En 2003, il a été rebaptisé syndrome d’excitation génitale persistante (EGP)ce sujet est très tabou et les symptomes sont incontrôlable et insupportable, sans désir ni plaisir. Un trouble qui bouleverse profondément l’existence de celles qui en souffrent.Les causes de ce trouble ne sont pas encore connues mais des muscles pelviens tendus ne vont pas améliorer les choses...ont sais que les varices pelviennes par exemple sont fréquentes chez les femmes souffrant d’EGP, des troubles du système vasculaire pourraient être un facteur déclencheur, comme c’est le cas pour le syndrome des jambes sans repos.

Alors comment en venir à bout ?

Si les causes en sont encore inconnues, le traitement risque d'être lui aussi compliqué à trouver en revanche, on sait que tout ce qui touche à la détente, à la relaxation et à la détente ou massage pelviens, est bon pour vous, pour votre périnée mais aussi pour ce trouble. Anesthesiés  avec un gel par exemple )les zones génitales impliquées dans l’excitation aide aussi quandcela deviens trop difficile à supporters.

Les sexothérapies cognitivo-comportementales peuvent aussi être utilisées dans certains cas, ainsi qu'une activité physique pour éviter le stress et la tension.

 

 Conseils @Secretdegeishaa Le baume baubo paris peut donc vous aider à prendre le temps de vous masser pour détendre toute cette zone qui est bien trop souvent tendue.

 

TROUBLES DE L'ORGASME (Voir notre Article sur le Sujet)

Parmi les troubles de l’orgasme, aussi appelés la dysorgasmie, il existe l’anorgasmie. L’anorgasmie correspond au fait de ne pas avoir d’orgasme, de façon répétée… Comme pour certains troubles sexuels, il existe la notion de primaire et de secondaire. L’anorgasmie primaire signifie que la personne n’a jamais ressentie d’orgasme alors que l’anorgasmie secondaire signifie qu’après une période sans difficulté, la personne ne ressent plus d’orgasme. Il existe aussi la notion de généralisé ou de situationnelle. L’anorgasmie généralisée, signifie que la personne ne ressent jamais d’orgasme alors que l’anorgasmie situationnelle signifie que la personne peut de temps en temps, avoir un orgasme.

 Alors comment en venir à bout ?

Lorsqu’on parle d’anorgasmie, le sexologue ou le sexothérapeute va d’abord analyser la situation. Est-ce dû aux hormones ou est-ce dû à un aspect technique ?

S’il s’agit d’un aspect plutôt technique, le spécialiste pourra alors expliquer le fonctionnement du corps humain et plus précisément le fonctionnement des organes génitaux.

Si l’anorgasmie est dû à un déficit hormonal ou un problème de santé sous-jacent, le médecin sexologue (ou le sexothérapeute ayant un correspondant médecin) proposera d’effectuer des dosages hormonaux.

Conseils @Secretsdegeishaa

@Secrets_de_geishaa spécialisée dans l’intimité féminine, ne pourra pas vous aider s’il s’agit d’un trouble lié à un déficit hormonal en revanche, si votre trouble sexuel est lié à un aspect technique, elle pourra vous aider à travailler sur la connaissance de soi, sur le lâcher prise, elle pourra vous aider à travailler votre curiosité sexuelle de part ses jeux intimes et ses sex-toys, mais elle pourra également vous aider à retrouver une certaines alchimie avec votre partenaire pour que le rapport sexuel ne soit plus jamais un moment anxiogène.

 

VAGINISME ET DYSPAREUNIE (Voir notre Article sur le Sujet)

  • Vaginisme

Le vaginisme est une contraction musculaire et involontaire qui va devenir un réflexe. Comme tout muscle, le vagin à la possibilité de se contracter ou de se décontracter et comme tout muscle, la contraction ne se contrôle pas systématiquement. Lorsque vous avez des crampes par exemple, la contraction n’est pas volontaire.

Il existe tout de même différent type de vaginisme. En effet, il existe le vaginisme primaire, qui est installée depuis toujours ce qui rend la pénétration douloureuse voire impossible, le vaginisme secondaire, qui s’installe du jour au lendemain suite à un événement traumatique, le global, qui persiste quel que soit le partenaire et à chaque tentative de pénétration vaginale et le partiel qui n’apparait que dans certaines situations comme par exemple lors de la tentative de coït alors que l’insertion d’un tampon est possible.

 

 Alors comment en venir à bout ?

D’abord vous pouvez aller voir un gynécologue pour vous assurer qu’il s’agisse bien du vaginisme si vous avez besoin d’être rassurés mais il faudra être vigilants et s’assurer que votre praticien soit spécialisé dans le vaginisme.

Ensuite, vous avez le choix entre le sexologue, le coach en guérison du vaginisme, le sophrologue, l’hypnotiseur, le kinésithérapeute, la sagefemme ou encore l’ostéopathe.

Conseils @Secretsdegeishaa

Le baume Baubo Paris ou le lubrifiant Mixgliss sont les produits les plus adaptés en cas de vaginisme pendant les phases d'exploration et pour tout usage avec des dilatateurs. En effet, le baume baubo paris va vous permettre de prendre soin de votre vulve en cas d'irritation, et le lubrifiant va permettre une lubrification optimale.

  • Dyspareunie
« Les dyspareunies sont des douleurs vaginales qui peuvent apparaitre, lors des rapports sexuels, à la pénétration mais également au cours de toutes sortes de pénétrations vaginales. »

 

Cette douleur latente, qui se nomme la vulvodynie, peut s’exprimer de différentes manières : brûlures, démangeaisons, picottements, sensation d’aiguille…

La vulvodynie n’est rien d’autre qu’une douleur de la vulve.
Elle est le plus souvent révélée lors d’un rapport sexuel, mais peut être aussi ressentie dans d’autres contextes : être assise sur une selle de vélo, chez la cavalière ou si on porte un vêtement trop serré susceptible de créer un frottement.

Parfois cette douleur est précisément localisée au niveau de l’entrée du vagin appelé le vestibule, on appelle donc cette douleur la vestibulodynie qui n’est rien d’autre qu’une douleur du vestibule. On pourra également l’appeler vestibulite lorsque celui-ci est in-flammé.

Comme pour le vaginisme il existe une notion de dyspareunie primaire et secondaire.
La dyspareunie primaire est une douleur ressentie dès le premier rapport sexuel et qui persiste à chaque rapport sexuel quant à la dyspareunie secondaire, elle s’installe du jour au lendemain alors que vous aviez une vie sexuelle épanouie.

Mais on peut également parler de dyspareunie superficielle et/ou profonde.
Pour la dyspareunie superficielle, la douleur sera localisée à l’entrée du vagin alors que pour la dyspareunie profonde, la douleur profonde sera localisée au fond du vagin. En revanche, il est tout à fait possible souffrir de ces deux formes en même temps.

 Alors comment en venir à bout ?

 Exactement comme pour le vaginisme, vous pouvez aller voir un gynécologue pour vous assurer qu’il s’agisse bien d’une dyspareunie si vous avez besoin d’être rassuré mais il faudra être vigilant et s’assurer que votre praticien soit spécialisé dans ce types de pathologies. Si nécessaire, il pourra alors vous orienter vers un spécialiste plus à même de vous aider.

SECHERESSE VAGINALE

Lorsque votre corps ne produit plus assez de cyprine on dit qu’il y a sécheresse vaginale, ce qui peut entrainer une baisse de libido ou de vive douleur lors de la pénétration par exemple.

Ses facteurs sont multiples : ménopause, allaitement, grossesse, médicament ou tout simplement stress. L’utilisation d’un lubrifiant au quotidien et surtout pendant les rapports sexuels devient alors indispensable. 

Alors comment en venir à bout ?

Les lubrifiants contre la sécheresse vaginale, généralement à base d’eau, ont un Ph neutre plus adapté aux muqueuses et sont souvent enrichis en Aloevera ou autres corps protecteurs. A terme, il est possible de retrouver une lubrification naturelle mais si cette dernière est persistante, il vous sera recommandé d'aller consulter un médecin pour des conseils plus adaptés.

Conseils @Secretsdegeishaa

L'elixir intime de Dorcel  ainsi que la tisane signée @Secretsdegeishaa peuvent vous aider à retrouver une lubrification naturelle.

 

 

ATROPHIE VULVO-VAGINALE

L'atrophie vulvo-vaginale se traduit par un assèchement et un amincissement des tissus vulvaires et vaginaux.

Alors comment en venir à bout ?

Le recours à un lubrifiant à base d'eau ou d'un hydratant vaginal, permettent d'améliorer considérablement l'inconfort produit par cette pathologie. 

En effet, l'hydratation des tissus les rend moins friables, moins irritables et le gonflement des muqueuses produit par la lubrification contribue à créer une couche de confort supérieure. 

Si l'atrophie cause de l'inconfort malgré l'application d'un lubrifiant à base d'eau, il est alors préférable d'enduire le sexe de votre partenaire d'un lubrifiant à base d'huile ou de silicone pour limiter les frictions et permettre d'allonger la durée du rapport. 

Conseils @secretsdegeishaa

 Le recours à un lubrifiant à base d'eau ou d'un hydratant vaginal, permettent d'améliorer considérablement l'inconfort produit par cette pathologie. 

LICHEN SCLÉREUX ATROPHIQUE

"Aussi appelé lichen scléro-atrophique, le lichen scléreux est une maladie de la peau chronique qui touche principalement la région génitale et anale."

Alors comment en venir à bout ?

Les symptômes de fissures et de démangeaisons liées au lichen scléreux atrophique peuvent être soulagés par les actifs émollients et hydratants des lubrifiants à base d'eau ou à base d'huile. Le silicone n'ayant aucune vertu hydratante, il ne peut que contribuer au confort de glisse. 

Conseils @secretsdegeishaa

Les symptômes de fissures et de démangeaisons liées au lichen scléreux atrophique peuvent être soulagés par les actifs émollients et hydratants des lubrifiants à base d'eau ou à base d'huile. On peut donc vous conseiller l'utilisation des lubrifiants Mixgliss ou des des huiles nourissantes à base de beurre de karité et de coco.

Mixgliss Eau - Lub Nature 150 ml

 

SYNDROME DE GOUJEROT-SJÖGREN

"Le syndrome de Gougerot-Sjögren (prononcer sjeu-greunne), qui fait partie des syndromes secs, est une affection chronique d’origine auto-immune, c'est à dire liée à une réaction du système immunitaire contre certains constituants de l'organisme, en l'occurrence les glandes exocrines, sécrétant des fluides au niveau de la peau ou des muqueuses."

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=syndrome_gougerot_sjogren_pm

Cette maladie vous empêche de sécréter normalement ce qui entraine une sécheresse vaginale plus ou moins importante qu'il sera nécessaire de traiter avec des traitements médicamenteux et adaptés prescrits par votre médecin. Et bien qu'elle soit connue, cette maladie est assez complexe à détecter car les symptômes, d'une personne à une autre ne sont pas systématiquement les mêmes. De plus, comme pour le Vaginisme ou la Dyspareunie, il existe une notion de primaire et de secondaire.
En effet, elle peut se manifester de manière isolée (primaire) ou être associé à un trouble auto-immun (secondaire).

Conseils @Secretsdegeishaa

 Un lubrifiant à base d'eau  ou un hydratant vaginal peuvent aider  à retrouver une certaine lubrification. Elle ne sera pas naturelle (produite par le corps lui même) car il ne s'agit pas d'une simple sécheresse vaginale mais ces types de produits feront en sorte de vous aider à retrouver une libido et une sexualité épanouie et sans douleurs.

 

Article rédigé par @Secrets_de_geishaa et @Ingredientsdebonheur

Laissez un commentaire